La Zone

Description

Tchernobyl est encore et pour très longtemps un endroit dangereux et inhabitable sous peine de risques sanitaires importants. Mais qui n’est pas désert, loin de là ! Il faut savoir que la zone interdite est habitée par un petit nombre de personnes qui, n’ayant pas supporté de vivre dans des villes où elles n’étaient plus rien, sont retournées vivre dans les maisons qu’elles avaient abandonnés. Depuis 1993, elles sont recensées et leur présence est légale. Mais en outre, un grand nombre de personnes (4 500 environ) résident temporairement dans la zone interdite, plus exactement dans la ville de Tchernobyl située à 8 km de la centrale.
La catastrophe porte ainsi le nom d’une ville dont on croit à tort qu’il est celui de la centrale. Le véritable nom de la centrale, cela ne s’invente pas, est Lénine.
Prypiat, l’autre ville qui se trouve dans la zone interdite, est située elle à 4 km de la centrale. Son nom n’est guère connu, mais c’est là qu’on été prises les images les plus emblématiques de la catastrophe : grande roue, immeubles vides, poupées abandonnées, piano renversé… Seule cette dernière est déserte depuis son évacuation quelques jours après la catastrophe.

La menace est réelle, attestée par les compteurs qui mesurent la radioactivité dont on ne se sépare pas mais elle est absolument indécelable par notre corps.
On sait que c’est dangereux, mais on ne sent rien.